L’ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC), et chef du Mouvement de libération du Congo (MLC) a été reconnu responsable de meurtres, pillages et viols commis par ses troupes en Centrafrique, parties soutenir le régime chancelant du président centrafricain de l'époque, Ange-Felix Patassé, entre octobre 2002 et mars 2003. Quatorze ans après les faits, six ans après le début du procès, ce verdict était très attendu. 

La scène est survenue samedi à l'hôpital Laquintinie de Douala, l'un des établissements sanitaires les plus prestigieux du Cameroun.

L'aéroport international de Douala a été fermé depuis le 1er mars dernier et sera rouvert le 21 novembre prochain. Les autorités compétentes n'ont donné aucune précision sur les causes de cette fermeture. 

À quelques mois de l'élection présidentielle gabonaise, la polémique autour de l'acte de naissance d'Ali Bongo Ondimba n'en finit pas de rebondir. Après les classements sans suite à Libreville et à Nantes concernant les plaintes déposées pour "faux", l'avocate du chef d'État gabonais estime "qu'il est temps de mettre fin à cette fiction sur la filiation d'Omar Bongo Ondimba".

Duchess Afro Mag
21 Grand Rue,
L-9905 Troisvierges Luxembourg
Téléphone : +352 661 730 312
E-mail : info@duchessafromag.lu
Web : http://www.duchessafromag.lu