Une loi pour «renforcer le rôle du luxembourgeois» Featured

16 Nov 2017
54 times

Le gouvernement a présenté, jeudi, son projet de loi visant à renforcer la langue luxembourgeoise. Plusieurs structures vont être mises en place.

Le gouvernement entend développer le luxembourgeois, l'une des langues officielles du pays. Un projet de loi en ce sens a été présenté, jeudi, par le ministre de l’Éducation Claude Meisch (DP) et par le secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt (DP). L'idée est de « promouvoir » la langue, «afin de répondre à un besoin de la population», indiquent les ministres.

« Elle prend de plus en plus de place dans la société », note Claude Meisch, qui estime qu'une langue «peut être promue par un État, via des initiatives». Son collègue, Guy Arendt, a remarqué que ce sont principalement les jeunes qui utilisent le luxembourgeois comme langue de communication, notamment sur les réseaux sociaux. Le luxembourgeois aurait besoin d'être soutenu et centralisé, «pour uniformiser la grammaire», reprend Guy Arendt.

Coût limité

Pour «renforcer le rôle du luxembourgeois dans la société», le projet de loi prévoit la création de plusieurs structures. Un commissaire à la langue luxembourgeoise va être nommé, afin de «mettre en place une plateforme nationale pour actualiser et centraliser les informations » sur la langue. Il devra aussi veiller à ce qu'elle soit suffisamment enseignée dans le pays. Il pourra s'appuyer sur un comité interministériel et sur le futur Centre pour le luxembourgeois, plus porté sur l'aspect culturel. Il fournira de la documentation sur la langue et organisera des événements (expositions, conférences...) autour de cette thématique. Côté service, il regroupera des initiatives existantes, comme le LOD, un dictionnaire en ligne.

Le Conseil permanent de la langue luxembourgeoise, qui existe depuis 1998, continuera d'exister. Des animations sont aussi envisagées, comme des forums citoyens dédiés à la langue nationale. Les premiers se tiendront « entre Carnaval et Pâques » 2018. Guy Arendt pense que les mesures ne vont pas coûter cher aux finances publiques, car «il ne s'agit que de quatre nouveaux postes, dont celui de commissaire». Il ne s'est cependant avancé sur aucun chiffre précis. Le projet de loi sera présenté dans les prochaines semaines à la Chambre et les nouvelles structures pourraient «dans l'idéal être effectives d'ici la fin de la législature actuelle, à l'automne 2018». ... Retrouver l'article sur L'Essentiel

 

© L'Essentiel

 

Last modified on vendredi, 17 novembre 2017 18:21
Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Duchess Afro Mag
21 Grand Rue,
L-9905 Troisvierges Luxembourg
Téléphone : +352 661 730 312
E-mail : info@duchessafromag.lu
Web : http://www.duchessafromag.lu