Home Actualité Cameroun: Réactions des camerounais suite à la fuite d’un document révélant la prise en charge des soins médicaux de Yves Michel Fotso par l’Etat du Cameroun

Cameroun: Réactions des camerounais suite à la fuite d’un document révélant la prise en charge des soins médicaux de Yves Michel Fotso par l’Etat du Cameroun

by Arnold Benge

Yves Michel Fotso Archives A en croire le document abondamment partagé sur les réseaux sociaux, l’hospitalisation et les soins médiaux du célèbre prisonnier Yves Michel Fotso, sont payés par les contribuables camerounais.

Ce mercredi 11 mars 2020, il est apparu sur les réseaux sociaux, la copie d’un document qui porte la mention « Très urgent », signé à Yaoundé le 16 janvier 2020. Il s’agit d’une correspondance que le ministre d’Etat, secrétaire général à la présidence de la République aurait adressé au ministre des Finances, avec pour objet, le « suivi médical du détenu Fotso Yves Michel à Rabat ».

Dans son message, l’expéditeur informe le destinateur que « sur très haute instruction de Monsieur le président de la République », il doit mettre à la disposition de l’Attaché de défense près de l’Ambassade du Cameroun à Rabat, la somme de 89 millions 917mille 374 FCFA pour régler une ardoise et déposer une provision pour les soins médicaux et les frais d’hospitalisation de Yves Michel Fotso.

Doucement ministre d’Etat, SGPR pour la prise en charge malade Yves Michel Fotso (c) Facebook

La divulgation de ce document qui devait rester secret, a suscité de nombreuses réactions indignées. « Ainsi donc, c’est avec la sueur de nos fronts, l’argent du contribuable, que Yves Michel Fotso, fils d’un milliardaire se soigne à l’étranger » a commenté, l’air étonné, Martin Legrand Amougou, membre d’une organisation de défense des droits de l’homme. « NON, NON, NON, 3 fois non !!! Qu’avons-nous fait au bon Dieu ??? » s’indigne, Engelbert Lebon Datchoua, cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), parti politique d’opposition. « J’ai une pensée pour tous les Centre de Santé intégrés en ruine au Cameroun. Prions pour que certains guérissent vite pour que ces centres soient…peut-être tout aussi…bien…entretenus » a réagi l’honorable Cabral Libii, président du parti camerounais pour la réconciliation nationale…

Privé de liberté depuis dix ans et condamné à la prison à perpétuité pour détournement de fonds publics, Yves Michel Fotso, malade, avait bénéficié fin 2019 du Chef de l’Etat Paul Biya, d’une autorisation d’évacuation sanitaire au Maroc.

Related Articles

Leave a Comment