Home LifestyleBeauté Parfums vintage, le passé reformulé

Parfums vintage, le passé reformulé

by Arnold Benge

Pour montrer son raffinement et son sens de l’esthétisme, il est aujourd’hui de bon ton de laisser derrière soi un sillage à la connotation vintage. Explications.

Dès son ouverture en décembre dernier, la très “mode” boutique Dover Street Parfum Market imaginée par le couple Rei Kawakubo et Adrian Joffe – fondateur de Comme des Garçons – a, parmi son choix pointu de fragrances contemporaines et conceptuelles, réservé une place à des icônes de la parfumerie moderne : Vetiver de Carven, Pour un Homme de Caron, Moustache de Rochas, Fracas de Piguet, L’Air du temps de Nina Ricci… Entendons-nous bien, il ne s’agit pas d’un rayon consacré à des produits d’occasion chinés aux puces ou sur les sites de ventes en ligne type Vinted ou Etsy.com, mais bien de produits neufs réédités. Dans le même temps, le créateur de mode Heidi Slimane lance sa collection de 11 fragrances de “haute parfumerie” siglée Celine, comme autant de références à un certain goût français. Une manière de reformuler le chic, la tradition et les racines de notre culture olfactive, de nous habiller d’odeurs qui, grâce à la mémoire et l’émotion universelle, touchent chacun d’entre nous. Leurs points communs ? Un voile poudré sophistiqué et des références aux compositions emblématiques des années 1960 et 1970 : mousse de chêne, racine d’iris et accord chypre. “Le présent se nourrit du passé et explique le futur”, résumait Diderot à la fin du XVIIIe siècle… Cette décennie nouvelle aurait-elle besoin de se le rappeler ? 

Related Articles

Leave a Comment